Articles de la catégorie Intégration urbaine

Contribution du Port Autonome de Paris : pour une logistique alternative dans le respect des riverains

Publié par CPDP - CPDP le 24 novembre 2009

Présentation

 
Le Port Autonome de Paris, établissement public créé en 1970, a pour mission la création, le développement, l’entretien et l’exploitation des espaces portuaires d’Ile-de-France – 60 ports urbains 10 plates-formes multimodales – sur plus de 1000 ha répartis le long des 500 kms de voies navigables en Ile-de-France.
 
Un enjeu de développement de la région-capitale
- Développer le transport fluvial en aménageant des ports et favorisant l’implantation d’entreprises dans la région la plus peuplée de France (Grenelle de l’Environnement /+ 25% du trafic en report modal d’ici 2020)
Un enjeu environnemental (synthétisé dans un plan d’action à 5 ans)
- Limiter les émissions de CO2
- Diminuer la congestion routière
- Intégrer les infrastructures portuaires dans leur environnement
- Le projet canal à grand gabarit Seine-Nord Europe inscrit dans la loi Grenelle permettra le report vers la voie d’eau de 4,5 milliards de tonnes-kilomètres par an, soit l’économie de 250 000 tonnes de dioxyde de carbone par an.

Les atouts du transport fluvial

 
Le transport fluvial est un mode alternatif et complémentaire au transport routier, en particulier en zone urbaine dense.
 
PAP
 
Une Volonté régionale
 
Le PREDMA (Plan Régional d’élimination des déchets ménagers et assimilés) en cours de finalisation prévoit la réduction de la production de déchets et une plus grande valorisation ainsi que 500 000 t de déchets ménagers supplémentaires soient transportés par voie fluviale et /ou ferrée à l’horizon 2019 par rapport à 2005.
 
Le recours à la voie d’eau pour les déchets permet à la région Ile-de-France de dégager un bénéfice non négligeable en termes environnementaux. Les tonnages transportés représentent plusieurs milliers de camions évités chaque année, contribuant ainsi au désengorgement routier de la région. L’Ile-de-France a la chance d’être traversée de part en part par un fleuve non saturé en termes de transport et pénétrant les zones les plus denses de l’agglomération parisienne en termes d’urbanisme.
 
PAP
 
Le réseau des ports en IDF
 
Il permet de mettre en œuvre des solutions logistiques complètes depuis la collecte via les ports urbains, la massification et l’expédition vers des centres de valorisation sur les plates-formes logistiques portuaires.
 

PAP
Cliquez sur la carte pour l’agrandir

 

La collaboration avec le Syctom

 
Le transport fluvial est un mode de transport alternatif qui a déjà fait ses preuves depuis plus de 10 ans dans le transport des déchets, en particulier les mâchefers issus des 3 centres de valorisation énergétique, les encombrants depuis St Denis vers un centre de tri à Bonneuil sur Marne, les journaux magazines issus des centres de tri des collectes sélectives de Nanterre, Gennevilliers, Ivry-Paris XIII, Romainville, Isséane, et les bouteilles PET depuis Gennevilliers à destination de l’usine FPR Limay (78) pour leur recyclage. L’ensemble des produits transportés par voie fluviale représente d’ores et déjà plus de 500 000 t par an.
 

Dans le cadre du projet Ivry/Paris XIII

 
Le Port Autonome de Paris dispose d’emprises portuaires à proximité de la future usine qui pourront être mobilisables a cet effet.
 
Des solutions de transfert fluvial pour gérer une partie des flux de la future usine sans impact sur la circulation routière sont à l’étude depuis 2 ans. Une des solutions consiste à assurer une liaison souterraine depuis le port d’Ivry au droit de la future usine. Cette liaison pourrait éventuellement desservir également les silos de la société Calcia déplacée pour le chargement de ciment, et la Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain (CPCU) pour l’apport de produits pétroliers.
 
Le Port Autonome de Paris propose de plus des solutions logistiques fluviales d’approvisionnement et d’évacuation dans le cadre du chantier de construction de la nouvelle usine et de son phasage. L’un des enjeux est de permettre également le maintien du trafic fluvial des mâchefers liés à l’usine actuelle (arrêt pas avant 2019).
 
Par ailleurs compte tenu des projets d’urbanisation du secteur Massena-Bruneseau/Ivry Port Il apparait qu’une analyse globale est nécessaire en incluant les chantiers de la Semapa.
 
Le Port Autonome de Paris mène ses premières réflexions montrant la possibilité de mettre en place un passage supérieur en site propre pour les évacuations de déblais et les approvisionnements. Un dispositif identique par pont routier avait été réalisé pour la construction de la Bibliothèque François Mitterrand ou plus récemment pour l’usine Isséane du Syctom à Issy-les-Moulineaux. Cette desserte serait compatible avec le maintien de l’évacuation des mâchefers après son déplacement vers l’aval rendu possible par la fin de l’aménagement du port de Tolbiac.
 
PAP
Légende : illustration du transport fluvial de déchets en conteneurs

Réseaux sociaux
  • Facebook
  • Twitter

16 novembre : réunion sur l’intégration urbaine

Publié par CPDP - CPDP le 9 novembre 2009

La troisième réunion locale est organisée au Cinéma Quai d’Ivry à Ivry-sur-Seine le 16 novembre à partir de 20h. Elle posera la question suivante :

 

« Quelle insertion dans le quartier ? »

 

Elle traitera en priorité des options d’intégration urbaine du projet et les modalités de la reconstruction du centre.

 

Vous êtes invités dès aujourd’hui à poser les questions que vous souhaiteriez voir aborder au cours de cette réunion. Pour cela, il suffit de laisser un commentaire à cet article. La CPDP relaiera vos questions auprès des différents intervenants tout au long de la réunion.

 

Lieu de la réunion: Cinéma Quai d’Ivry, 5, Rue François Mitterrand, Ivry-sur-Seine.
Bus 325 : arrêt Bruneseau.
Métro Ligne 14 ou RER C : Station Bibliothéque François Mitterrand puis Bus 325
Bus 125 : arrêt Pont d’Ivry-Rive gauche, puis Bus 325
Horaires: 20h00-23h00

 

Plan d’accès


Agrandir le plan
 

Programme détaillé

 

Mot d’accueil de M. le Maire d’Ivry-sur-Seine

 

CPDP, Enseignements des réunions thématiques (15 mn)

 

1ère partie : Les propositions faites dans les trois études de faisabilité
 

Quelles sont les différentes options d’intégration du centre dans le quartier notamment en termes de hauteur de l’installation et de voies de circulation, de transports et de traitement du panache de fumées ?
 

Introduction : Présentation du cahier des charges des études de faisabilité – Syctom

 

Présentation des options mises en évidence dans les études de faisabilité
Groupements ayant réalisé les études de définition du projet : Bérim, Bonnard et Gardel, Girus (20 mn)

 

Réactions du public (20 mn)

 
Réactions par rapport à la cohérence du projet avec les projets d’aménagement des collectivités
 

Les projets pour Ivry-Port Nord : Gilles Montmory, Mairie d’Ivry (7 mn)
Le secteur Massena-Bruneseau au sein de la zac Rive gauche : François Hôte, Direction de l’urbanisme de Paris (7 mn)

 

Echanges avec le public (30 mn)

 

2nde partie : L’impact qu’auraient les travaux sur la qualité de vie des riverains

 

Quel est le calendrier du projet ? Quelles sont les dispositions envisagées pour limiter l’impact des travaux et préserver la qualité de vie des habitants ?

 

Présentation des mesures envisagées (Syctom, 10 mn)

Réactions du public (10 mn)

 

Réactions de l’association TAM-TAM (10 mn)

Echanges avec le public (40 mn)

Réseaux sociaux
  • Facebook
  • Twitter

L’expérience instruit-elle ?

Publié par RIOTTOT Michel le 22 septembre 2009

A Issy-les-Moulineaux, la rénovation de l’incinérateur s’est concrétisée par une usine nouvelle, ISSEANE, intégrant les dernières avancées technologiques. Cette usine construite dans la nappe phréatique de la Seine (-35 m sous le niveau de celle-ci) et proche du boulevard périphérique devait être isolée de tous bâtiments en périphérie. De ce fait, les cheminées conduisant les gaz ultimes de l’incinération après super filtration sont très courtes (5 m) et intégrées dans l’environnement de l’usine. Or, la nature ayant horreur du vide, de nombreux bâtiments accueillant des milliers de salariés (Microsoft, Bouygues) ont été construits tout contre l’usine. Les fumées bien que traitées ainsi que les odeurs du centre de tri incommodent le voisinage et les salariés des entreprises voisines sont mécontents.

Questions : Va-t-on recommencer les mêmes erreurs à Ivry ?

Le Grenelle de l’environnement et les pouvoirs publics souhaitent réduire les déchets dans les années à venir.

Quelles sont les prévisions de collectes dans le bassin versant en 2020, 2030 et 2040 ?

Réseaux sociaux
  • Facebook
  • Twitter