Vous êtes ici

Les questions et leurs réponses

Le système de questions-réponses a été ouvert tout au long du débat.

La commission particulière a veillé à ce que les réponses apportées soient claires, précises et complètes. La Région Nord-Pas de Calais, maître d'ouvrage, répondra aussi à l'ensemble des questions qui n'ont pas encore fait l'objet de réponses.

Les questions, ainsi que leurs réponses seront prises en compte dans la rédaction du compte rendu final rédigé par la commission particulière.

Tous vos avis et commentaires sont soumis à une charte de modération

Consultez notre charte

Question n°64
Ajouté par Michel TISSERANT (Seclin), le 05/06/2015
[Origine : Site internet ]

En regardant les plans et schémas dans le dossier, je vois que dans le plan général page 5, la ligne se trouve coté est de la ligne TGV, alors que page 60 dans le plan d'implantation de la future gare de Seclin la ligne REGL se trouve à l'ouest entre Seclin ville et la ligne TGV.

Qu'en est-il exactement ?

La réponse de La maîtrise d’ouvrage, le

Il s’agit d’une erreur de mise au point graphique du plan général figurant dans le dossier du maître d’ouvrage et dont nous vous prions de bien vouloir nous excuser.

En effet l’analyse des différents enjeux d’aménagement montre que le positionnement du nouveau barreau à l’ouest de la LGV et de l’A1 est le plus pertinent.

La cartographie corrigée est reprise ci-dessous.

Par ailleurs, vous trouverez les éléments plus précis du tracé de référence aux liens suivants :

http://regl.debatpublic.fr/file/335/download?token=aVLpoznC

http://regl.debatpublic.fr/file/336/download?token=6U8PW0g1

http://regl.debatpublic.fr/file/337/download?token=3vsnWnPy

http://regl.debatpublic.fr/file/338/download?token=jOtja-Cf

 

Question n°63
Ajouté par Classe terminale TGA du lycée Vertes feuilles (Saint-André-Lez-Lille), le 02/06/2015
[Origine : Site internet ]

Pensez-vous que 2,11 milliards d'euros suffiraient pour clôturer le projet ?

Combien vont coûter les trajets ?

Y aura t-il des offres tarifaires ?

La réponse de La maîtrise d’ouvrage, le

La réalisation du projet est évaluée à près de 2,11 milliards (valeur janvier 2012) d’euros correspondant (cf page 83 du Dossier du Maître d'Ouvrage)

  • Pour 490 M€ à la création de la gare souterraine à Lille Flandres

  • Pour 600 M€ à la création du tronçon central entre Lille Flandres et Hénin-Beaumont

  • Pour 820 M€ aux raccordements nord et sud au réseau

  • Pour 200 M€ au matériel roulant qui circulera sur le Réseau Express Grand Lille.

Cette estimation, hors frais d’ingénierie, intègre la réalisation de la voie et de ses équipements (signalisation, alimentations électriques, etc..), la création de nouveaux pôles d’échanges multimodaux, des ouvrages de rétablissement des réseaux et voies existantes, les tunnels nécessaires aux raccordements au réseau ferré national ainsi que les aménagements d’insertion du projet dans l’environnement. Elle intègre également une provision globale pour aléas de l’ordre de 15%.

Elle a été établie sur la base du parti d’aménagement présenté dans le dossier et sur la base d’hypothèses de dimensionnement figurant dans les différentes études. Le coût sera affiné lors des différentes phases formalisées d’études plus détaillées.

Concernant la tarification, il n’est pas prévu de tarification particulière pour le Réseau Express Grand Lille, l’ensemble de la gamme tarifaire TER s’appliquera. Cette gamme comprend déjà un tarif très attractif pour les déplacements fréquents avec le tarif FIDELI’TER qui permet jusqu’à 75% d’économie par rapport au plein tarif. Le transport des étudiants s’ils résident en Nord Pas de Calais et poursuivent leurs études supérieures en Nord- Pas de Calais, Picardie ou Champagne Ardenne est pris en charge intégralement par la Région pour les étudiants boursiers et à hauteur de 50% pour les étudiants non boursiers (Abonnement Pass régional TER’Etude).

 

Question n°62
Ajouté par Jeanne-Marie COLAS (Fontaine Notre Dame), le 01/06/2015
[Origine : Site internet ]

J'ai lu l'annonce faite sur le projet réseau express grand Lille. Je vois comme très souvent le ville de Cambrai est passée aux oubliettes.

Comment fait-on quand on est cambrésien et que l'on voudrait prendre le train pour aller sur Lille, sans devoir aller à Douai et surtout quand nous n'avons pas d'autre moyen de locomotion ?

Merci de votre réponse,

Cordialement

La réponse de La maîtrise d’ouvrage, le

Bonjour,

Le projet actuel de Réseau Express Grand Lille s’inscrit dans la stratégie de la Région Nord Pas de Calais qui figure dans son schéma Régional des Transports et des Mobilités. Il s’agit d’unir la région par le rail et de faire du TER l’épine dorsale de la mobilité. Comme le montre la carte suivante, il s’agit d’aménager l’ensemble du réseau régional pour répondre à ces objectifs.

 Concernant Cambrai, le projet de service ferroviaire qui pourrait être mis en place permettrait d’assurer deux liaisons vers et depuis Lille par heure en empruntant la nouvelle infrastructure créée dans le cadre de la présente opération et un nouveau barreau entre le Douaisis et Cambrai, réalisé sous maîtrise d’ouvrage de SNCF Réseau.

Ce dernier fera l’objet d’études avancées lors du Contrat de Plan Etat Région 2015-2020 et devrait voir la réalisation de premiers travaux afin de desservir la future plateforme multimodale de Marquion, liée au Canal Seine Nord Europe.

A terme, les réalisations de ces deux opérations permettraient de relier Cambrai à Lille en 46 minutes  sans passer par Douai (au lieu des 67 minutes actuelles).

Concernant votre interrogation, il est utile de rappeler que l’offre actuelle propose en heure de pointe deux TER permettant de rejoindre Lille depuis Cambrai et que 15 relations quotidiennes dont 12 sans changement à Douai existent entre Cambrai et Lille  en 67 minutes avec 9 ou 10 arrêts intermédiaires.

Question n°61
Ajouté par Sabrina PLAZA (Hénin-Beaumont), le 29/05/2015
[Origine : Site internet ]

Bonjour,

Je vis à coté du passage à niveau rue Pasteur à Hénin Beaumont et concernant le projet de train, plusieurs questions me viennent:

- les trains vont -ils passer sur les 2 lignes et la gare déjà existants à Hénin ?

- quels sont les créneaux horaires prévus ?

- quels seront les tarifs ?

Enfin votre projet parle de 12 trains/heure, soit 1 train toutes les 5min. Quels sont les mesures prises concernant les nuisances sonores que cela va engendrer en plus du trafic ferroviaire actuel pour les riverains ?

Cordialement.

La réponse de La maîtrise d’ouvrage, le

Le raccordement entre la nouvelle infrastructure et le réseau actuel se fait en amont de la gare d’Hénin-Beaumont. De fait, pour les liaisons Lille Lens, les trains TER ou  REGL emprunteront les voies de la ligne actuelle Libercourt – Lens et passeront donc par la gare existante d’ Henin Beaumont.

Sur les 12 circulations prévues sur l’axe Lille – Henin Beaumont,  quatre seraient prolongées vers Lens et deux autres circulations continueraient à emprunter le réseau classique. 

Le tableau ci-après présente le niveau d’offre actuel et futur pour certains trajets.

 

DESSERTE

OFFRE ACTUELLE

NOMBRE DE TRAINS FUTUR (TOTAL)

DONT REGL

DONT TER SUR INFRASTRUCTURE ACTUELLE

Tronçon central

(Lille – Hénin -Beaumont)

3

14

12

2

Lille – Armentières

4 TER

Au moins 6

Au moins 3

3

Lille – Courtrai

1 à 2

Au moins 4

Au moins 3

1

Lille – Lens

4 + 1 via Don

6 + 1 via Don

4

2 + 1 via Don

Lille - Cambrai

2

3

2

1

Lille - Arras

1 + 0,5 à 1 TGV

4

3

1

Lille - Douai

5

7

3

4

 

Concernant l’amplitude horaire de fonctionnement du Réseau Express Grand Lille, les services pourraient couvrit la période 5h00 – 23h00. Cette amplitude répondra aux besoins en déplacements pour les activités professionnelles et de loisirs, sauf ceux d’extrême soirée. La fréquence des trains serait adaptée en fonction des plages horaires de la journée. 

Il n’est pas prévu de tarification particulière pour le Réseau Express Grand Lille, l’ensemble de la gamme tarifaire TER s’appliquera.

Par exemple, le prix actuel d’un billet Henin – Beaumont Lens est de 2,60€au tarif normal, le tarif de l’abonnement mensuel Fidel’TER est de 28,20€, soit 70 centimes le trajet. Avec la prise en charge de l’employeur de 50%,  le coût du trajet revient environ à 35 centimes.

 

Concernant les nuisances sonores, il est important de rappeler 2 trains supplémentaires emprunteraient la ligne actuelle Libercourt-Lens (il y aura effectivement 12 trains par heure mais sur le tronçon central uniquement).

Concernant les nuisances sonores,  le maître d’ouvrage ne sera tenu de mettre en place des protections acoustiques, au sens de la réglementation et notamment article R571-44 du Code de l’Environnement, qui si la modification de l’infrastructure existante est significative (voir pages 39 et 80 du Dossier du Maître d’Ouvrage). Une modification est considérée comme significative, toujours au sens du Code de l’Environnement, dès lors qu’elle génère une contribution acoustique supplémentaire de 2dB, équivalent à une augmentation du trafic supérieure à 60%.  A ce stade, l’augmentation du trafic ferroviaire serait insuffisante pour dépasser ce seuil car cette section de ligne serait circulée par 7 trains par heure et sens au lieu de 5 en tenant compte de la liaison TER Lens- Valenciennes. .

Néanmoins, si le maître d’ouvrage décide de poursuivre l’opération à l’issue du débat public, une étude acoustique plus fine sera réalisée en vue de l’enquête d’utilité publique. Elle permettra d’évaluer les contributions sonores en fonction du schéma de desserte retenu. Si les seuils déclenchant la mise en place de mesures compensatoires prévues au code de l’Environnement sont atteints, ces mesures compensatoires seront créées par protections de façades dans le cas d’habitations isolées ou par écrans acoustiques dans le cas de front bâti.

 

Question n°60
Ajouté par Nicolas KARASIEWICZ (Faches-Thumesnil), le 28/05/2015
[Origine : Site internet ]

Bonjour,

je suis malvoyant et j'aurais souhaité connaître les dispositions prévues en matière d'accessibilité pour les personnes souffrant d'un handicap physique, sensoriel ou psychique.

Je reste à votre disposition.

Cordialement

La réponse de La maîtrise d’ouvrage, le

S’agissant d’une nouvelle infrastructure, les normes d’accessibilité en vigueur (relatives à la spécification technique d’interopérabilité, dite STI PMR) devront être respectées :

  • Des gares équipées de portes automatiques contrastées, de guichets adaptés aux personnes en fauteuil roulant, de balises sonores pour le guidage des personnes aveugles, de bandes de guidage contrastées et podotactiles pour les personnes souffrant d’un handicap visuel, des assises adaptées aux personnes souffrant de difficultés motrices, d’une signalétique adaptée aux personnes souffrant d’un handicap cognitif, d’obstacles contrastés.

  • Des quais à hauteur normalisée de 55cm (permettant un accès de plain-pied aux trains à planchers bas), équipés de bandes podotactiles contrastées pour répondre aux besoins des personnes souffrant de handicap visuel, d’un éclairage adapté.

  • Des traversées de voies à l’aide d’ascenseurs ou de rampes.

Les gares et les quais seront donc entièrement accessibles, permettant une qualité d’accueil et de cheminement optimale pour les personnes à mobilité réduite.

Par ailleurs, il est à préciser que dans le cadre du Schéma d’accessibilité programmé (Sd’AP) en cours d’élaboration par les services de la Région, d’importants travaux de mise en accessibilité seront réalisés sur de nombreuses gares et points d’arrêt existants. Les gares qui pourraient être desservies per le REGL sont inscrites dans ce schéma. Ces aménagements permettront d’accentuer les investissements conséquents réalisés par la Région depuis 2002 pour permettre au plus grand nombre d’utiliser le TER.

Question n°59
Ajouté par Lionel PAGES (Villeneuve d'Ascq), le 28/05/2015
[Origine : Site internet ]

Bonjour,

Il est fait référence dans le dossier du maître d'ouvrage aux études suivantes :

- Etudes préliminaires – Grand Lille – Lien rapide ferroviaire entre Lille et le bassin minier, Etude de tracé - SYSTRA, novembre 2014

- Liaison Rapide Ferroviaire Lille-Bassin Minier-Bilan socio économique – SYSTRA - Novembre 2014

La mise à disposition de ces études parait nécessaire pour que le public puisse avoir une analyse aussi exhaustive que possible du projet dans le cadre du débat public.

Bien que ces études soient datées de novembre 2014, elles ne sont toujours pas disponibles à l'adresse http://regl.debatpublic.fr/documents-du-porteur-du-projet .

A quelle échéance seront-elles disponibles ?

Cordialement

La réponse de La CPDP, le

Bonjour,

Le maître d'ouvrage nous a fait parvenir les études manquantes.

Vous pouvez désormais consulter le bilan socio économique et l'étude de trafic sur la liaison rapide ferroviaire Lille-Bassin minier à la page "Les documents du porteur du projet".

Cordialement

Question n°58
Ajouté par Mairie de Villeneuve d'Ascq (Villeneuve d'Ascq), le 28/05/2015
[Origine : Site internet ]

Une desserte du Stade Pierre MAUROY à Villeneuve d’Ascq est proposée dans le cadre du Réseau Express Grand Lille.

Si la Ville de Villeneuve d’Ascq ne peut que se réjouir de cette proposition, nous souhaitons être associés étroitement à la définition du tracé et avoir plus de précision quant à la localisation de la future gare.

Les documents disponibles sur le site de la Commission Nationale du Débat Public ne nous apportent aucune information quant à la localisation de cette gare. Cela peut avoir d’éventuelles conséquences sur le foncier qu’il convient de régler bien en amont du projet.

Gérard Caudron, maire de Villeneuve d'Ascq

La réponse de La maîtrise d’ouvrage, le

Monsieur le Maire,

Afin d’aider au repérage, l’étude de tracé a été mise en ligne sur le site du débat et la planche Annexe 2, section 2 téléchargeable sur les liens suivants (http://regl.debatpublic.fr/file/335 et http://regl.debatpublic.fr/file/336 , annexe 2) indique le tracé de référence dans le secteur de Villeneuve d’ Ascq.

Dans le secteur de Villeneuve d’ Ascq, la voie supplémentaire longerait la ligne existante section Lesquin – Lille puis emprunterait les deux voies fret du raccordement de Ronchin pour rejoindre Lille. Le passage à proximité du stade Pierre Mauroy a conduit à interroger sur l’opportunité de créer une station supplémentaire pour desservir cette zone.

Comme pour toutes les options présentées dans les différents documents, le maître d’ouvrage attend du débat qu’il lui apporte de nouveaux éléments d’analyse et lui permette d’enrichir ses réflexions ultérieures.

La ville de Villeneuve d’ Ascq peut émettre, via un cahier d’acteur par exemple, des propositions ou suggestions complémentaires que le maître d’ouvrage analysera par la suite.

Une réunion publique supplémentaire se tiendra à Villeneuve d’ Ascq le 30 juin à 18h30.

La carte ci-après représente le tracé sur la zone du stade